Un canal dans le arc régional de Camargue

Voyage de découverte botanique en Camargue

Au cours de l’A.G.O. de janvier, nous vous avons présenté un projet de voyage de découverte botanique en Camargue les samedi 9 et dimanche 10 juin 2018.

La capacité du car est de 31 personnes (liste d’attente si nécessaire).

Programme de ces journées

Samedi 9 juin
  • Départ du car place Olivier de Serre à 8 h.
  • Arrivée aux Salins de Giraud vers 10h.
  • Visite avec guides botaniques du domaine de La Palissade du Parc Régional de Camargue.
  • Sur place pique-nique tiré du sac vers midi.
  • L’après-midi, on reprend le car pour une visite de la flore autour de l’étang du Fangassier avec un guide puis sentier vers le phare de la Gacholle et digue à la mer.
  • Le soir, installation à l’hôtel « Bleu Marine » aux Saintes Maries de la Mer.
    Vers 20h, dîner au restaurant « El Campo » et soirée flamenco.
Dimanche 10 juin
  • Départ 10 h avec le pique-nique et dépôt des bagages dans le car. Deux possibilités : – Visite libre des Saintes Maries de la Mer ou – Balade botanique au bord de mer
  • Pique-nique au cours de la balade
  • Puis rendez-vous au car aux Saintes Maries à 14h30 à destination du parc ornithologique du Pont de Gau
  • Retour au car à 17 h.
  • Arrivée à Nyons vers 19 h.

Prix pour ces 2 jours : 140 €.
Versement d’un acompte de 70 € par chèque à l’ordre de « La Catananche » avant le 15/02/18.
Solde le soir à l’hôtel (amener votre chéquier, 2 pique-niques et vos jumelles !)

Lys des sables (Pancratium maritimum)
Lys des sables (Pancratium maritimum)

Bulletin d’inscription

M./ Mme ……………………………………………………………………… s’inscrivent au voyage botanique en Camargue des 9 et 10 juin et versent un acompte par chèque à l’ordre de La Catananche de 70 € x …. = ………… , adressé à JL Rochas, 18, rue Henri Debiez à Nyons, avant le 15/02/18.

A Nyons, le ……………………………………………

Signature :

La Catananche a besoin de votre aide

Buxus sempervirens
Buis (Buxus sempervirens)

La Catananche participera pour la 3e année consécutive à la foire des Pilles qui aura lieu le dimanche 5 novembre 2017.

Elle tiendra un stand sous la halle et présentera des parts d’herbier de plantes sauvages locales sempervirens (c’est-à-dire ayant des feuilles vertes toute l’année)

Pa exemple : buis, genévriers, sedums, lauriers, houx, thym, résineux, etc..

Au cours de vos balades durant la dernière semaine d’octobre, pourriez-vous en prélever un « échantillon » et le transmettre si possible avant le vendredi 3 novembre à J.L. Rochas 18 rue Henri Debiez qui essaiera de les déterminer avec l’aide de Mireille Canton pour les présenter le dimanche aux Pilles.

Merci !

Sortie champignons avec Le Tambourinaire au col d'Arron

Calendrier des activités du 2e semestre 2017

Sortie champignons avec Le Tambourinaire au col d’Arron

Samedi 9 septembre : Jean Magnand (retraité de l’O.N.F.) nous guidera en forêt de Saoû sur le thème de la gestion de la forêt et de la sylviculture. Rendez-vous à 8h30 à Nyons, place Olivier de Serres ou à 9h45 sur le parking à l’entrée de la forêt. Pique-nique.

Mardi 3 et mercredi 4 octobre : Journées mycologiques en Ardèche en commun avec le Tambourinaire. Rendez-vous à 9 h place Buffaven. Prospection dans la forêt aux alentours de La Louvesc. Pique-nique. Puis soirée à l’hôtel Best Western de Satilieu. Le lendemain, petit parcours près de Saint-Bonnet et repas au restaurant « La Coulemelle» de Régis Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid. Coût total : 100 €. Pensez au covoiturage. Il reste quelques places. Date limite d’inscription : 1er septembre.

Dimanche 29 octobre : Sortie mycologique avec Le Tambourinaire aux environs du col d’Arron. Rendez-vous à 8 h place Buffaven. Pique-nique. Repas du soir avec notre cueillette à Pommerol au restaurant de la ferme Morin. Au menu NOS champignons : 20 € tout compris à verser sur place. Contact : 04 75 27 25 02.

Dimanche 5 novembre : Participation de la Catananche à la foire des Pilles sur le thème des plantes toujours vertes. Nous aurons besoin de toutes les bonnes volontés pour tenir le stand (récolte des parts d’herbier, installation du stand, réception des participants). Merci de vous faire connaître pour une meilleure organisation.

Mardi 14 novembre à 14h30 : Conseil d’Administration pour la préparation du calendrier du 1er semestre 2018,  à la Maison des Associations salle 12 ou 13. Vos propositions de sorties seront les bienvenues.

Mardi 28 novembre : Conférence de Marie-Christine Haussy à 14h30, maison des associations, salle 12 ou 13 sur le thème de l’histoire des plantes médicinales.

Mardi 12 décembre à 14h30 : Conseil d’Administration pour la finalisation du calendrier du 1er semestre 2018 et pour la préparation de l’AG,  à la Maison des Associations salle 12 ou 13.

 

La Catananche organise un voyage à Lauris

Comme prévu au programme des activités du 1er semestre 2017, La Catananche, sur une idée de Gisèle Mallen, organise une journée de découverte en car du village historique de Lauris (84) et de son «Jardin Conservatoire des Plantes Tinctoriales».

Jardin de Lauris
Le jardin de Lauris

Ce jardin, unique en Europe, permet d’observer environ 250 espèces de plantes tinctoriales, dont on extrait des colorants pour la teinture, l’alimentation, la cosmétique et l’art ; elles proviennent de diverses zones géographiques du monde. Il comporte trois grandes parties thématiques : la science des couleurs végétales, le renouveau de la couleur végétale, et les teintures du monde. Le visiteur chemine le long d’une cinquantaine de carrés thématiques. Le jardin est non seulement un outil pédagogique incomparable, d’éducation à l’environnement et à la préservation de la biodiversité. C’est aussi un exceptionnel jardin de collection de plantes à couleurs. Il est cultivé de façon écologique. Il a obtenu le label « Jardin remarquable » en 2011

Le quartier du vieux village se trouve entre le château et l’église de Lauris. Il est en lui même un musée à ciel ouvert et rassemble de nombreux vestiges témoignant des siècles passés. En y flânant vous y trouverez des fontaines du XVIIe et XVIIIe siècle, des maisons à l’architecture très intéressante, notamment la maison dite du « Colonel » avec ses façades sculptées et l’ancien Hôtel de ville (du XVIIe), des oratoires, des traces de rempart, des fleurs à profusion.

  • Visites guidées du village le matin et du jardin l’après-midi (en 2 groupes)
  • Départ du car : samedi 13 mai à 8h place Olivier de Serre à Nyons. Retour : vers 19h
  • Participation aux frais selon le nombre de participants :
    34 € pour 30 personnes, 29 € pour 40.
  • Prévoir un pique-nique

 

Assemblée générale le samedi 7 janvier 2017

Le président et les membres du conseil d’administration ont l’honneur et le plaisir de vous inviter à participer à l’assemblée générale de la CATANANCHE qui se tiendra le samedi 7 janvier 2017 à partir de 10 h à la MAISON DE PAYS, 130 promenade de la Digue à NYONS et qui sera suivie d’un repas avec omelette aux truffes au même endroit. Un apéritif offert par les adhérents sera servi dès la fin de l’assemblée.

Préliminaires

  1. Règlement de la cotisation 2017 : 15.- € pour une personne seule – 25.- € pour un couple
  2. Emargement de la feuille de présence

Ordre du jour

  1. Rapport moral et d’activité du Président
  2. Rapport financier de la Trésorière
  3. Approbation des rapports par les membres présents
  4. Intervention du représentant de la municipalité
  5. Le C.A. sera complété suite aux démissions
  6. Présentation du nouveau calendrier 2017

Repas préparé par le traiteur Bruno ARMAND de SAHUNE – Menu 25 € pour les adhérents – 30 € pour les invités

Omelette aux truffes – Cuisses de canard aux cèpes – Légumes de saison – Assiette de fromages – Charlotte poire/chocolat  – Café – Vin offert par la coopérative de Nyons.

Prière de joindre au coupon réponse  le chèque à l’ordre de la CATANANCHE le tout étant adressé à Mr J-L. ROCHAS 18, rue Henri Debiez 26110 NYONS avant le 31.12.2016


POUVOIR : Monsieur ou/et Madame ………………………………………………………….. ne pouvant participer à l’A.G.de la CATANANCHE le 7 janvier 2017 donne/nt pouvoir à ……………………………………. pour voter  à sa/leur place et adresse/nt à l’ordre de « La Catananche » un chèque de cotisation de ……………………………. pour 2017

A…………………………….. le ……………………………..

SIGNATURE …………………………………


COUPON REPAS : Monsieur ou/et Madame …………………………………………………………. participera/ront au repas du 7 janvier à la MAISON DE PAYS et adresse/nt un chèque à l’ordre de »La Catananche » de  ………….. € X …… = ……………………

Nyons, le …………………………………………………………

SIGNATURE

……………………………………………………

Stand de la Catananche à la foire des Pilles

La Catananche à la foire des Pilles

Un grand merci pour votre participation à la foire des Pilles du 6 novembre dernier.

Plus de 50 personnes ont été intéressées par le stand qui présentait 16 espèces de « conifères » locaux, 7 d’entre elles ont laissé leur mail pour plus d’information et plus de vingt ont participé à la sortie au bord de l’Eygues avec Annette.

Cherche champignons désespérément…

Les associations La Catananche et Le Tambourinaïre invitaient cette année encore à leurs traditionnelles Fêtes des champignons. Peine perdue ! Les champignons n’étaient pas au rendez-vous. Mais qu’importe, la bonne humeur a régné lors des délicieux repas (sans beaucoup de champignons) qui ont suivi.

Le 16 octobre, une quarantaine de personnes s’étaient donné rendez-vous au point de rencontre à La Motte-Chalancon. Ce fut alors le départ pour le lieu de cueillette, situé à 1450 mètres d’altitude, au col d’Arron.

Panier en main, les participants se sont alors dispersés, chacun espérant trouver la perle rare dans ce vaste espace presque plane, peuplé de résineux et de feuillus. Mais le cru 2016 s’est avéré très décevant : la sécheresse prolongée de l’été n’a pas favorisé l’éclosion des champignons et l’orage des jours précédents fut bien insuffisant pour corriger cette triste situation. Des champignons il y en eut bien quelques-uns, mais en quantité nettement insuffisante pour nourrir 40 personnes enthousiastes !

Une pauvre récolte

Après le pique-nique, commença un premier tri de la pauvre récolte : un moment important, tant pour les connaisseurs, qui ont partagé leur savoir avec beaucoup de pédagogie, que pour les débutants, qui ont ainsi pu apprendre à distinguer les différentes espèces.

Vers 16 heures, tout le monde s’est retrouvé à la Ferme de Pommerol, chez Joël Morin : un endroit magique, situé au pied des spectaculaires gorges de Pommerol.

En cuisine, les cuistots procédèrent à la préparation du repas. Heureusement, quelques sachets de champignons séchés et quelques boîtes de conserves firent l’appoint pour l’omelette aux champignons, mais quelle déception ! Les saucisses de « cochons en liberté » et de taureaux de race Aubrac, élevés par Joël, accompagnées de leur gratin dauphinois complétèrent le festin, abondamment arrosé de vins, jus, café et tilleul. Joie et convivialité ont fait le reste !

Voici un reportage photographique de cette (malgré tout) très belle journée. Les photos sont de Claudine et Michel Beunardeau. Merci à eux !

Une nouvelle tentative

Le 23 octobre, on remettait cela, toujours au col d’Arron, un lieu de récolte qui nous avait toujours souri les années précédentes. Une fois de plus, ce fut la déception ! Quelques rares champignons seulement ont fleuri nos paniers…

Heureusement, l’optimisme est revenu en fin de journée autour d’un verre, d’un couteau et d’une fourchette dans le restaurant de Montmorin. Petit reportage.

 

Cèdre

6 novembre 2016 : Les résineux à la foire des Pilles

Comme l’année dernière, la Catananche participera à la foire des Pilles qui aura lieu le dimanche 6 novembre sous la halle du village.

Etant donnée la saison, nous avons choisi de présenter sur un stand les résineux de la région. Nous aimerions récolter une part d’herbier et un cône si possible de chacune des espèces ci-dessous :Conifères

  • Pins d’Alep, noir d’Autriche, sylvestre, maritime, parasol, à crochets
  • Sapins pectiné, de Douglas, Nordmann
  • Cèdres du Liban, de l’Atlas
  • Mélèze d’Europe
  • Epicéas commun, bleu
  • Thuya
  • Cyprès sempervirens
  • Séquoia, séquoiadendron
  • If

Merci de faire parvenir ce que vous pouvez récolter chez J.L. Rochas, 18 rue Henri Debiez à Nyons (04 75 26 21 82 et 06 30 16 80 28).

D’autre part, nous assurerons une permanence sur le stand. Si vous désirez nous accompagner, merci de nous faire connaître vos disponibilités.

Fête de Saint-Baldéric à Hérisson

La fête de Saint Baldéric à Hérisson (Allier)

Au cours de notre séjour en Allier, nous avons pu assister à Hérisson à la fête de Saint-Baldéric, le nouveau patron des chasseurs au vol. Reportage.

La cité médiévale de Hérisson abrite un équipage de basse volerie depuis 25 ans, l’équipage Jean de Beaune, qui a décidé de fêter cet anniversaire en organisant une fête prestigieuse. La volerie, ou encore chasse au vol ou bien fauconnerie est l’art de prendre un gibier sauvage dans son milieu naturel avec l’aide d’un oiseau de proie affaité (dressé).

Le 8 octobre, une messe solennelle a été célébrée par l’évêque de Moulins. Après la bénédiction des équipages et de la statue de Saint-Baldéric, une procession a accompagné le saint des fauconniers sur le site de la chapelle du Calvaire où sa statue restera définitivement.

Toute la journée des dresseurs animaliers du Puy du Fou ont fait voler des oiseaux de spectacle dans le ciel de Hérisson, les trompes des sonneurs ont résonné en plusieurs endroits.

Voici quelques photos de cette grande fête mêlant sacré et profane animée de cornemuses, de trompes de chasse et de saltimbanques au cœur de la cité médiévale de Hérisson.

Jean-Yves nous offre quelques précisions sur la personne de Saint Baldéric

Salut à vous Ô mycologues qui traquâtes sans répit dans la sombre forêt de Tronçais le polypore marginé, la russule du bouleau et le clitocybe nébuleux ! Salut à vous qui apprîtes en une séance mémorable que l’humble pilolobe est l’organisme le plus rapide la planète, auprès de qui Lucky Luke lui-même semble être pris de léthargie… Salut à vous Ô sémillants explorateurs qui admirâtes dans ces bois historiques les remarquables et singuliers chênes que planta en son temps le prévoyant Colbert…

Ce petit mot pour vous donner des nouvelles de Saint Baldéric patron des fauconniers en l’honneur duquel une messe fut donnée pour notre grande joie !
Saint Balderic fils de Sigebert était un prince franc et non pas wisigoth…
C’est lui qui a défriché un morceau de la forêt d’Argonne pour fabriquer un monastère.

Saint Baldéric
Saint Baldéric et sa hache

Pour fonder ce monastère et ce village, il a fallu abattre toute une partie de la profonde forêt, voilà pourquoi Saint Baldéric a une hache. (On nous l’a cachée !)
Il est représenté non seulement avec une croix dans la main gauche et une bible dans la main droite, mais ses attributs propres sont la hache, qu’il tient sous sa main droite, et le faucon sur son épaule gauche.

Pourquoi un faucon ? Parce que l’endroit où Baldéric a fondé ce monastère et ce village lui a été indiqué par Dieu au moyen… d’un faucon ! Baldéric marchait dans la forêt, se frayant un chemin à la hache (hi-ho, hi-ho, en revenant du boulot !) quand il vit un faucon tourner au-dessus de lui, puis aller se poser sur une colline.

Le lendemain, la même chose se produisit, ainsi que le surlendemain. (Un faucon, ça va… Trois faucons… je vous dis pas !). C’est pourquoi Baldéric comprit que c’est ici que Dieu lui demandait d’installer son monastère.

Saint Baldéric
Saint Baldéric

Ce fut le premier monastère d’Argonne, et sur le portail, on voit le faucon. Le village qui s’installa autour de ce monastère s’appela donc logiquement MONTFAUCON ! (CQFD !). Nous sommes aux environs de 620 et Montfaucon est le premier monastère d’Argonne probablement soumis à la règle de Saint Benoit. (C’est bien un contemporain de saint Benoit… )

L’abbaye se développe, le monastère est en possession d’un vaste domaine appelé septiminium formé par les villages de Ivoiry, Epinonville, Gesnes, Septsarges, Cuisy, Gercourt et Drillancourt.

Atteint d’une grave maladie, Baldéric quitte son abbaye pour revenir à Reims auprès de sa sœur Bova (Sainte Beuve) , abbesse de Saint Pierre de Reims…
Il meurt en cette ville en 633…

Fin de l’histoire… Ô que le son du cor est triste au fond des bois !….

À un poil près, il aurait donc pu être le patron des bûcherons… Imaginez la tête de l’évêque !

Jean-Yves